PRECIOUS TALK

#24 Comment Cartier s’est réinventé raconté par Francis Gouten ? Precious Talk

Il a eu la chance d’arriver au moment de la reconstruction de maisons de luxe comme Cartier, puis Piaget dont il a occupé le poste de CEO pendant de nombreuses années. Ses partenaires de l’époque : Alain-Dominique Perrin, Robert Hocq. Vous vous en doutez, cette expérience a éveillé quelques questions de mon côté !
  1. #24 Comment Cartier s’est réinventé raconté par Francis Gouten ?
  2. #23 Comment soutenir davantage les designers joailliers ?
  3. #22 “La traçabilité met une cible sur le dos des mineurs, niveau sécurité c’est une catastrophe”
  4. #21 Sur le terrain avec Vincent Pardieu !
  5. #20 "Un monde qui n'existe plus" la haute joaillerie fabriquée par Cristofol X Dominique de Blanchard

La Loterie Solidaire

Loterie solidaire Expert Cukierman

Le Président Eric de Rothschild et Karêne Fredj, Directrice Générale de la Fondation Casip-Cojasor, invités de Judaïques Fm, au sujet de :
LA LOTERIE SOLIDAIRE.

Participez à cet élan de solidarité jusqu’au jeudi 26 novembre à midi.
Billets à 26€ seulement (avec reçu Cerfa).
Vous pourrez gagner un ou plusieurs des
59 LOTS PRESTIGIEUX
DONT 2 VOITURES DE LA MARQUE PEUGEOT


Ainsi qu’une montre femme en or Hermès, un sac CELINE, un bijou Messika Paris, deux billets d’avion aller/retour pour Israël offerts par Jour J, une APPLE WATCH, des soins La Sultane de Saba, un sac Sandro, des sacs et une silhouette Gérard Darel, un bijou offert par Annabelle CUKIERMAN expert en joaillerie, un ordinateur DELL, un Perfecto femme Mon cuir.com, une nuit à l’hôtel Intercontinental à Paris, un week-end au Forges Hôtel, et de nombreux autres lots.

ACHETEZ VOS BILLETS SUR :

http://www.loterie-casip.fr

(Site sécurisé. Ou contactez-nous au 01.49.23.71.40)

L’intégralité des fonds collectés sera affectée à l’action sociale de la Fondation Casip-Cojasor. Votre générosité est essentielle à la pérennité de la solidarité juive et nous vous en remercions.

Bonne chance !

Maison M. Gérard : du côté des Médicis

M.Gerard du cote de Medicis expert Cukierman record encheres jewellery
Expert Annabelle Cukierman

1968. Voilà bien une année qui a marqué l’histoire récente de la France, mais que l’on n’imagine pas liée à la haute joaillerie. C’est pourtant bien à ce moment-là que Louis Gérard (1923-2006), après avoir travaillé près de vingt ans pour Van Cleef & Arpels, ouvre sa propre maison à Paris. Il l’installe à une adresse prestigieuse, 8, avenue Montaigne, et la nomme tout simplement «M. Gérard». Très vite, il est considéré comme le joaillier français vendant le plus à l’exportation. C’est encore lui qui, le premier, a l’idée d’organiser des défilés de bijoux sur mannequin dans le monde entier. Ses créations couvertes de gemmes de grande qualité sont spectaculaires, de celles qui ne passent pas inaperçues et séduisent une clientèle internationale avide de luxe. L’époque en étant encore friande, il affectionnait tout particulièrement la parure, bijou total associant collier – souvent transformable en bracelet et pendentif, boucles d’oreilles et clip de corsage. La preuve en est apportée par cette proposition de la collection «Médicis», élaborée en 1980. L’or jaune y est totalement habillé de diamants de tailles brillant et baguette, ainsi que de rubis ronds, valant à l’ensemble un hommage de 240 500 €. En novembre 1985, le fondateur vend sa maison. Il en ouvrira une autre en 1988, toujours avenue Montaigne mais sous le nom de Louis Gérard, avant une fermeture définitive en novembre 1991.